Deuxième plainte de ma journée!

Bonsoir,

Ce soir, au terminus, le grand dont je n’ai pas le nom qui indique aux bus de quitter le quai les a fait quitter au moment où 4 bus arrivaient de l’externe.

J’étais dans le 25.

Hier, il a fait la même chose, un ami était dans le 19 qui arrivait de Montmorency.

J’en ai plus qu’assez de cet incompétent et je l’avoue, ce soir, j’ai pété les plombs.

Je lui ai dit, sans aucun filtre ce que je pense de lui.

Il me répond: «J’ai un employeur, qui me donne des directives et je les exécute. Portez plainte madame.»

Pourriez-vous ajouter à vos directives qu’il doive respecter les utilisateurs et qu’il doive utiliser son jugement dans ses fonctions!!

Les 4 bus sont arrivés à 18h22. Le départ était donné.

Même si nous courrions, ils ont tous quitté.

Une autre utilisatrice lui disait ce qu’elle pensait de lui. C’était Madame Claveau, elle vous a déjà adressé une plainte, elle aussi, mais elle n’a  même pas reçu un accusé de réception.

Je ne sais pas si elle portera plainte à nouveau, elle ne croit plus au processus.

C’est ma deuxième plainte aujourd’hui.

J’espère que vous me répondrez.

De toute façon, je serai à la séance de la MRC en août. J’y suis presque toujours! Je vous le rappellerai.

Pour en revenir à cet irrespectueux fanfaron qui travaille pour Urbis, placez le ailleurs, si vous ne pouvez pas le congédier.

Il est absolument incompétent pour ce poste.

Il ne prend aucune initiative, ne fait preuve d’aucun jugement, il a une attitude désagréable.

Bref, il n’a aucune qualité pour travailler avec le public.

J’attends de vos nouvelles.

Nathalie Dubé

Du Parc des Canards à l’Ile des Moulins

Enfin, l’été est là, bien que le soleil se soit badigeonné de crème solaire à SPF élevé, il est là!

Quand j’étais petite, nous n’allions pas à l’Ile des Moulins, mais au Parc des Canards! Un gentil monsieur du Vieux Terrebonne, s’occupait des canards sur l’étang, nous gardions nos croûtes dans le fond du sac à pain pour aller nourrir les canards! C’était l’activité familiale de l’été qui se terminait souvent par un arrêt au Toit Orange sur St-Louis!

Le gentil monsieur est décédé, les canards blancs ne sont plus revenus… Malheureusement, l’activité a résisté malgré leur absence!

Aujourd’hui, les bernaches, les goélands et les pigeons ont pris la place…TOUTE la place! 

En effet, au fil des ans, nous avons été témoins d’une population croissante de bernaches… cette année, ça frise le ridicule! Malgré des affiches discrète recommandant de ne pas nourrir les oiseaux, l’activité familiale demeure!

Une marche hors des sentiers pédestres est rendue périlleuse… Des excréments de formats impressionnants jonchent le sol! C’est vraiment désagréable… Les couvertures étendues sur la pelouse, on oublie ça pour cet été!

La bernache du Canada est un oiseau migrateur protégé par une loi qui interdit les abattre ou de les capturer, de les endommager, de les détruire ou de déranger leurs nids, à l’exception de ce qui est prévu dans le Règlement sur les oiseaux migrateurs.

Le premier comportement pour permettre une meilleure cohabitation et éviter l’envahissement par un trop grand nombre de bernaches est de cesser de les nourrir. C’est primordial! En plus de les attirer artificiellement, les nourrir avec des aliments comme le pain peut nuire à leur santé en les empêchant d’absorber les nutriments naturels dont elles ont besoin. 

L’Ile des Moulins est un lieu de rassemblement magnifique, nous devons collectivement nous affairer à rendre la cohabitation humains et bernaches agréable! Pour le moment, leur nombre devient trop grand, cela devient problématique autant  pour la qualité de l’eau que la présence de déjections sur le sol.

Cessons donc de nourrir les bernaches. Permettons leur de suivre leur parcours, elles ne sont pas destinées à vivre ici!

Le transport collectif

Les tables de concertation sur le transport collectif
ÇA NE MARCHE PAS!
Les décideurs non utilisateurs
ÇA NE MARCHE PAS!
Les nouveaux trajets qui en éliminent d’autres
ÇA NE MARCHE PAS!
Un service déficient
ÇA NE MARCHE PAS!
Des consultations aux 2 ans qui attirent 10 personnes
ÇA NE MARCHE PAS!
Des annonces de projets qui n’en sont pas
ÇA NE MARCHE PAS!
Le transport collectif tel qu’il est
ÇA NE MARCHE PAS!
Au lieu de faire des consultations bidons utilisez le service pour vos déplacements durant un mois!
Faites l’effort vous comprendrez nos frustrations et notre abandon!
Le transport collectif doit être dynamique pas statique! Certains horaires sont en vigueur depuis 2008! Regardez autour de vous! Le portrait a dramatiquement changé mais pas vos circuits ni vos horaires !!!
On nous endort en nous faisant croire que c’est en développant le secteur économique de la ville que nous réglerons les bouchons car nous n’aurons plus besoin d’aller en ville… Soyez donc réalistes! C’est ben l’fun des PME familiales mais ce n’est pas ça qui réduit les bouchons!
Écrit sur mon iPhone parce que le circuit interne n’est toujours pas adapté à la réalité des gens qui finissent à 17:00! Ça m’aura encore pris une heure 3/4 me rendre du bureau à chez moi! Méchante conciliation travail famille!

Le Métro dans le Métro!

J’apprenais il y a quelques temps que le journal Le Métro ne serait plus distribué dans les stations de métro de la STM…

Dommage. J’aime bien son contenu, et, par conviction, je ne lis pas le 24heures…

J’aimais voir la petite madame souriante qui m’offrait le Métro, à la station Montmorency, de l’autre côté des portes tournantes!

J’appréciais que des boîtes de récupération envahissaient notre champ de vision! Il n’y avait aucun moyen de ne pas les voir! Elles étaient partout…

La petite madame du Métro est maintenant dehors, avec son manteau orange. Elle se perd dans une mer de camelots du 24heures… La petite madame du 24heures, toute aussi gentille d’ailleurs, qui, à tous les matins nous souhaite de passer une belle journée l’accompagne. Par contre, les grands penseurs du 24heures ont quintuplé le nombre de camelots à l’extérieur, les ont vêtus en orange, comme pour nous prendre pour de parfaits imbéciles, qui n’y verraient rien. À l’intérieur, un seul camelot du 24heures avec l’apathie d’une plante verte!

Tout  ça m’irrite, tous les matins!

Ce matin, en m’assoyant dans le métro, bien oui, Montmorency est la seule station de la ligne orange où on peut s’asseoir le matin!!! C’est l’avantage de partir de Laval! Bref, il y avait un journal sur le siège, je me suis dit que je le glisserais dans la boîte de recyclage en sortant à la station Beaubien… Quelle surprise! RIEN pour les déposer… En sortant le Métro du Métro, le Métro a perdu ses boîtes de récup… BRAVO! Alors, ceux qui ne veulent pas les jeter, les laissent au pied des escaliers, les autres, moins préoccupés, les jettent dans les boîtes à déchets!

Voilà une autre excellente raison de ne pas lire le 24heures!

L’intégration à tout prix des jeunes en difficultés

Ces jours ci, la nouvelle qui allume les journalistes, dans le merveilleux monde de l’éducation, c’est l’intégration des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage dans les classes dites normales…

Maintenant que les grandes centrales syndicales en parlent, ça devient intéressant. Avant ce n’étaient que certains parents qui parlaient, ça n’avait aucun poids. Nous n’avons aucune tribune!

On me demandait cette semaine, connaissant les difficultés de mon fils, si j’étais pour l’intégration à tout prix des jeunes en difficultés dans les classes régulières. Ma réponse est fort simple. Je suis pour la formation de classes homogènes. C’est tout. À mon avis, c’est une des clés de la réussite scolaire. L’enseignement devrait être individualisé, la seule façon d’atteindre cet objectif est de regrouper les jeunes et non pas les disséminer pour un semblant d’équilibre.

Sans vouloir vous faire pleurer, je vais tracer un bref résumé de la situation que nous vivons avec mon fils le plus jeune.

Depuis la deuxième année, que les intervenants de l’école doivent «dealer» avec lui. Il n’est pas comme les autres. Il ne progresse pas comme les autres. Il semble dans son monde.

Leur idée est faite, il souffre de troubles affectifs!

À la fin de l’hiver, de sa troisième année, je le mets sur une liste d’attente, pour une évaluation en neuropsychologie à l’Université de Montréal, en septembre, on apprend que son cas est assez intéressant pour un des Doctorants.

À l’hiver, on apprend, qu’il ne souffre pas de déficit d’attention, c’est un enfant au développement tout à fait normal, qui éprouve toutefois un retard en lecture et en écriture. On nous recommande de travailler avec un orthopédagogue, afin régler son problème de lecture et d’écriture. À l’école, on met en doute le résultat de l’évaluation.

Leur idée est faite, il souffre de troubles affectifs!

À l’automne, une nouvelle orthopédagogue soupçonne autre chose, honnêtement, je n’ai jamais entendu ce mot : dysorthographie. Elle m’explique que c’est un trouble du langage écrit. Il doit retourner en évaluation, mais cette fois en orthophonie. Au bout de 9 mois, j’ai un rendez-vous. Diagnostic : Dyslexie-dysorthographie. Dans les faits, il est incapable de décoder rapidement les mots et il écrit au son, mais jamais de la même façon, alors, le même mot peut-être écrit de plusieurs façons dans le même paragraphe. L’orthophoniste m’explique qu’étant donné qu’il a les deux troubles, c’est difficile pour lui de suivre, sans les bons outils. C’est la raison pour laquelle, plusieurs soupçonnent un déficit d’attention sans hyperactivité.  Nous sommes au début de sa sixième année. Mais…

Leur idée est faite, il souffre de troubles affectifs!

Il a réussi, de peine et de misère à passer tous ses cours, sauf anglais, bulletin chiffré (codé) aidant! Eh oui, afin de soumettre un bulletin chiffré, pour plaire à je ne sais qui, peut-être aux journalistes, les chiffres du bulletin, correspondent à une lettre, donc  il a 60 presque partout, c’est-à-dire, il réussit mais avec très grandes difficultés…! On s’en fout, il a réussi les cours obligatoires du primaire! Il pourra donc faire son secondaire en musique. C’était le seul critère. PASSER. On a évité la classe ressource!

Être capable d’étudier en musique, était pour lui une très grande motivation, probablement la seule. Durant l’été, il a réussi à apprendre son doigté, grâce au TapTouch, mis à la disposition de tous les élèves de la Commission scolaire sur le Bureau Virtuel. De notre côté, nous lui avons procuré un ordinateur portable ainsi que tous les logiciels et périphériques recommandés par l’orthophoniste pour lui permettre de suivre et palier à ses difficultés. J’avise la direction durant l’été, et je demande dès la rencontre d’accueil qu’il commence à travailler avec l’orthopédagogue afin qu’il sache s’organiser avec ses nouveaux outils.

La première session est terminée, c’est la catastrophe. Il a commencé à travailler avec l’orthophoniste la semaine dernière. Elle refuse de travailler avec son portable. De toute façon, plusieurs enseignants les refusent en classe, car ils doivent faire du dépannage informatique avec tous les élèves avec portable et ça les retarde avec l’enseignement. Pourtant, il est le seul de sa classe avec un portable… et, à date, aucun dépannage n’a été nécessaire ! Bref, il ne doit par perdre ses acquis.

Demanderait-elle à un enfant qui porte des lunettes de les retirer pour ne pas que ses yeux deviennent paresseux? C’est son cerveau qui a besoin de lunettes, et ses lunettes c’est le portable!

La classe ressource… voilà la solution au problème des jeunes en difficultés. À l’école secondaire de mon fils, en secondaire 1, ils sont actuellement 17. On veut faire de mon fils le 18ième. TOUS TROUBLES CONFONDUS.

En classe ressource, ils ne font que des mathématiques et du français, rien d’autres qui puissent développer un intérêt pour l’école ou  la vie, mais surtout, PAS DE MUSIQUE! Mais ensuite ils vont réintégrer les classes régulières, la belle promesse!

Si j’avais la certitude que mon fils allait être avec des jeunes qui sont dyslexiques et/ou dysorthographiques, dans une classe encadrée par des spécialistes de ce type de trouble du langage écrit, je serais la première en ligne pour l’y intégrer. Tout pour l’aider. Mais ce n’est pas vrai que je vais le laisser avec des jeunes qui ont des troubles autrement plus envahissants…

Je suis vraiment enragée de cette situation, mais surtout, démunie. Certains enseignants sont prêts à investir leur temps pour aider nos jeunes, d’autres, j’en doute.

Étant donné que le rapport d’évaluation n’avait pas été transmis à tous les intervenants, je l’ai fait, certains enseignants m’ont répondu, par courriel ou par téléphone, d’autres n’ont même pas donné signe de vie… Je vois bien leur intérêt!

Ce matin, je me suis rappelée d’une religieuse qui m’a enseignée en secondaire 1.Elle avait la vocation, elle était dédiée à l’enseignement, et surtout, aucun organisme ni association ne lui dictait sa ligne de pensée ! C’était une vraie ! Il y en a encore, mais c’est de plus en plus rare!

En ville sans ma voiture…

Adepte du transport collectif, j’aimerais que l’on soit plus à l’utiliser pour bénéficier de meilleurs services…

Je me disais qu’en cette semaine de sensibilisation des transports collectifs, la STM et l’AMT feraient de gros efforts de séduction…

Quelle naïveté de ma part !

Certes, les gens osent essayer le transport collectif ! On voit plus de gens sur les quais… La demande est là!!!

YOU HOU!!! SÉDUCTION !!! Il faut être au moins deux !!!

L’Offre dort … Pas plus d’autobus, pas plus de métro…

Donc on s’entasse, on se pousse dessus pour ne pas être en retard !!!

Encore une fois, une belle occasion de perdue…

Quelle tristesse !

Ce n’est pas cette année qu’on va avoir de meilleurs services…

MES GARÇONS ET L’ÉCOLE!

Je ne sais pas si c’est un article qui ira dans Citoyenne Engagée ou Montées de lait…

Je déciderai en cours de route. J’ai deux fils… je suis une friande des «nouvelles», qu’elles soient à la radio, la télé, les journaux traditionnels ou électroniques! Mais il y a un sujet qui me fait mal chaque fois, l’école et les garçons.

Que ce soit:

L’école n’est pas faite pour les garçons…

Les garçons décrochent…

Ça fait depuis le préscolaire que le message leur martèle la tête!

Je vous jure, c’est rendu, qu’ils croient que:

L’école est faite pour que les garçons décrochent…

En plus, mon plus vieux est né en 1993, faites le calcul… Cohorte de la Réforme!!! Rien pour l’aider!

En tant que parent, on doit ramer fort en sifflounne pour ne pas complètement laisser leur estime de soi se faire bousiller…

J’espère que nous avons bien fait !

Ce que je demande aux Hauts Fonctionnaires qui décident tout…

CESSEZ DE CONSTATER ET AGISSEZ

Des solutions existent, vous les connaissez.

Le bulletin chiffré, on s’en fout. HONNÊTEMENT !

Ce qu’on veut c’est que nos garçons se reconnaissent un système qui les a abandonnés…

Finalement, j’ai choisi les deux :

Montées de lait  ET Citoyenne Engagée !!

Previous Older Entries