Deuxième plainte de ma journée!

Bonsoir,

Ce soir, au terminus, le grand dont je n’ai pas le nom qui indique aux bus de quitter le quai les a fait quitter au moment où 4 bus arrivaient de l’externe.

J’étais dans le 25.

Hier, il a fait la même chose, un ami était dans le 19 qui arrivait de Montmorency.

J’en ai plus qu’assez de cet incompétent et je l’avoue, ce soir, j’ai pété les plombs.

Je lui ai dit, sans aucun filtre ce que je pense de lui.

Il me répond: «J’ai un employeur, qui me donne des directives et je les exécute. Portez plainte madame.»

Pourriez-vous ajouter à vos directives qu’il doive respecter les utilisateurs et qu’il doive utiliser son jugement dans ses fonctions!!

Les 4 bus sont arrivés à 18h22. Le départ était donné.

Même si nous courrions, ils ont tous quitté.

Une autre utilisatrice lui disait ce qu’elle pensait de lui. C’était Madame Claveau, elle vous a déjà adressé une plainte, elle aussi, mais elle n’a  même pas reçu un accusé de réception.

Je ne sais pas si elle portera plainte à nouveau, elle ne croit plus au processus.

C’est ma deuxième plainte aujourd’hui.

J’espère que vous me répondrez.

De toute façon, je serai à la séance de la MRC en août. J’y suis presque toujours! Je vous le rappellerai.

Pour en revenir à cet irrespectueux fanfaron qui travaille pour Urbis, placez le ailleurs, si vous ne pouvez pas le congédier.

Il est absolument incompétent pour ce poste.

Il ne prend aucune initiative, ne fait preuve d’aucun jugement, il a une attitude désagréable.

Bref, il n’a aucune qualité pour travailler avec le public.

J’attends de vos nouvelles.

Nathalie Dubé

Publicités

Collecteur de fonds de la semaine!

Merci d’avoir répondu à ma demande, je me suis hissée au 7ième rang des Collecteurs de Fonds pour la semaine de mon anniveraire!

7ième rang

Un cadeau inespéré!

On continue, prochain objectif, 2000$

Mardi le 7 mai, était mon anniversaire! J’ai eu 48 ans et j’en suis fière!

En 1982, à l’âge de 38 ans, ma mère est décédée des suites d’un cancer du sein.

Je célèbre donc, cette année, 10 ans de plus que  ma mère a eu le droit de vivre. Chaque année qui s’ajoute est une victoire personnelle sur cette maladie.

Je souhaite voir le jour où nous vaincrons une fois pour toute cette maladie qui attaque les femmes dans leur essence même.

Amasser des dons est ma façon de m’impliquer dans cette lutte.

Merci d’avoir fait de la journée du 7 mai celle où j’ai obtenu le plus de dons!

Chaque don est important, chaque dollar reçu me rapproche de mon objectif.

Et chacune des marcheuses nous rapprochent de la solution qui éradiquera cette terrible maladie!

Claire Lemelin est une femme qui s’est fait voler sa vie de fille, de soeur, de cousine, d’amie, d’épouse, d’amoureuse, de mère de 2 filles, de tante d’une autre et de grand-mère de 2 garçons qu’elle n’aura jamais connus…

Faites un don, il sera peut-être celui qui fera LA différence!

Pour ma mère, Claire, qui a accouché de sa fille aînée, il y a 48 ans, DONNEZ!

Le dernier week-end du mois d’août 2013, je marcherai pour rendre hommage à cette femme qui s’est fait voler une vie, et, je saurai que c’est à cause de votre don que je pourrai le faire!

MERCI

Tali

OXOX

En passant

Du Parc des Canards à l’Ile des Moulins

Enfin, l’été est là, bien que le soleil se soit badigeonné de crème solaire à SPF élevé, il est là!

Quand j’étais petite, nous n’allions pas à l’Ile des Moulins, mais au Parc des Canards! Un gentil monsieur du Vieux Terrebonne, s’occupait des canards sur l’étang, nous gardions nos croûtes dans le fond du sac à pain pour aller nourrir les canards! C’était l’activité familiale de l’été qui se terminait souvent par un arrêt au Toit Orange sur St-Louis!

Le gentil monsieur est décédé, les canards blancs ne sont plus revenus… Malheureusement, l’activité a résisté malgré leur absence!

Aujourd’hui, les bernaches, les goélands et les pigeons ont pris la place…TOUTE la place! 

En effet, au fil des ans, nous avons été témoins d’une population croissante de bernaches… cette année, ça frise le ridicule! Malgré des affiches discrète recommandant de ne pas nourrir les oiseaux, l’activité familiale demeure!

Une marche hors des sentiers pédestres est rendue périlleuse… Des excréments de formats impressionnants jonchent le sol! C’est vraiment désagréable… Les couvertures étendues sur la pelouse, on oublie ça pour cet été!

La bernache du Canada est un oiseau migrateur protégé par une loi qui interdit les abattre ou de les capturer, de les endommager, de les détruire ou de déranger leurs nids, à l’exception de ce qui est prévu dans le Règlement sur les oiseaux migrateurs.

Le premier comportement pour permettre une meilleure cohabitation et éviter l’envahissement par un trop grand nombre de bernaches est de cesser de les nourrir. C’est primordial! En plus de les attirer artificiellement, les nourrir avec des aliments comme le pain peut nuire à leur santé en les empêchant d’absorber les nutriments naturels dont elles ont besoin. 

L’Ile des Moulins est un lieu de rassemblement magnifique, nous devons collectivement nous affairer à rendre la cohabitation humains et bernaches agréable! Pour le moment, leur nombre devient trop grand, cela devient problématique autant  pour la qualité de l’eau que la présence de déjections sur le sol.

Cessons donc de nourrir les bernaches. Permettons leur de suivre leur parcours, elles ne sont pas destinées à vivre ici!